Le tableau de trésorerie

Le but de ce tableau est de permettre, au chef d'entreprise, de vérifier l'ajustement des dépenses aux recettes de l'entreprise, prévoir les déficits éventuels et la manière de les résoudre.

Il se décompose en trois parties :

  • Les flux de trésorerie liés à l'activité au sein desquels seront présentées les recettes moins les dépenses courantes de l'entreprise.

    Recettes = ventes, prestations, subventions et indemnités d'exploitation

    Dépenses = achats de marchandises, matières premières, fournitures, frais de fonctionnement (loyers, honoraires, etc.)

    Le chef d'entreprise se rend ainsi rapidement compte de l'équilibre possible de son activité.

  • Les variations du besoin en fonds de roulement, stocks et/ou dettes et créances permettent de faire ressortir le besoin supplémentaire ou au contraire l'apport de trésorerie lié à la gestion de l'activité.

  • Les investissements et leurs financements
    Cette partie permet de voir de quelle manière l'entreprise a choisi de financer ses investissements, soit par emprunt, soit en utilisant les disponibilités de l'entreprise.

 

La résultante du tableau de trésorerie permet de comprendre les variations des disponibilités de l'entreprise.

Ainsi, bâtir un prévisionnel s'appuyant sur le tableau de trésorerie fait ressortir les périodes où les besoins de trésorerie se font pressants.