Du résultat comptable au revenu disponible

"Je fais des bénéfices, mais je n'ai pas d'argent. Comment est-ce possible ?"
Votre entreprise dégage un bon résultat comptable, et pourtant, vous avez peu de disponibilités. Comment est-ce possible ? Rappel sur ces deux notions à ne pas confondre pour bien comprendre votre situation économique.

Les trois fonctions du résultat comptable

Mon comptable fait ressortir un fort résultat, sur lequel je paie des impôts et des cotisations sociales, alors que j'ai du mal à couvrir les besoins de ma famille. Comment est-ce possible ?

La raison est simple : le revenu disponible n'est pas le résultat comptable.

La comptabilité obéit à des règles et codifications très strictes.

Le résultat de l'exercice comptable sert à trois choses :

  • Se comparer : comme les méthodes comptables sont identiques pour toutes les entreprises, elles peuvent ainsi comparer entre elles leurs performances économiques.
  • Mesurer la rentabilité de l'entreprise. Le résultat exprime la rentabilité de l'entreprise pour rémunérer les capitaux (dans les sociétés à l'IS) et le travail familial.
  • Calculer les cotisations sociales et les impôts.

Ne pas dépenser plus que ce qu'on gagne

En revanche, le résultat comptable n'indique rien sur l'équilibre financier de l'entreprise. C'est le revenu disponible qui vous apportera les indications nécessaires.

Regardez l'exemple ci-dessous, vous comprendrez tout de suite.

Madame B. a racheté, en 2006, un commerce dont le fonds était évalué à 290 000 € y compris 50 000 € d'agencements.
Elle a emprunté 250 000 € remboursables en 7 ans, soit des échéances annuelles de 40 000 €.
Son résultat est décomposé comme suit :

EBE 60 000 €
Amortissements (agencements) 7 147 €
Frais financiers moyens 4 285 €
Résultat de l'exercice 48 568 €
Impôt sur le revenu 3 500 €
Cotisations sociales (environ)  18 000 €


En réalité, Madame B. ne peut faire face à ses dépenses personnelles et professionnelles, car son revenu disponible n'est pas suffisant.
Calculons son revenu disponible :

EBE 60 000 € 
 Echéancier d'emprunts 40 000 €
 Revenu disponible 20 000 €
 Impôt sur le revenu 3 500 €
 Reste disponible 16 500 €
 Ecart entre résultat et revenu disponible 28 568 €


L'écart entre le résultat de l'exercice et le revenu disponible est de 28 568 € !

La différence s'explique par l'emprunt nécessaire pour le rachat du fonds, alors que la plus grande partie du fonds ne génère pas de charge d'amortissement.
Ainsi, les cotisations sociales et les impôts sont calculés sur un revenu dont Madame B. ne dispose pas pendant les 7 années de remboursement de l'emprunt.
On le voit bien, l'analyse du revenu disponible est indispensable pour éviter de dépenser plus que l'on ne gagne.

C'est à partir du revenu disponible que vous pourrez arbitrer entre les prélèvements personnels, la croissance de l'entreprise par ses stocks, son développement par l'investissement.
Et aussi choisir les modalités de financement : quelle part consacrerez-vous à l'autofinancement de vos développements ? De quelle marge d'emprunt nouveau disposerez-vous ?


Comprendre d'où vient votre résultat

Pour comprendre le fonctionnement économique de votre entreprise, autrement dit, ce qui contribue positivement ou négativement à dégager un revenu, vous vous attacherez ensuite à l'analyse du tableau des soldes intermédiaires de gestion.
  • Le haut du tableau explique la capacité de votre entreprise à dégager du « cash » par son activité normale.
  • Le milieu du tableau sert à tirer les conséquences comptables de vos choix d'investissements passés.
  • Le bas du tableau traite les événements exceptionnels.

D'un coup d'œil, vous pouvez savoir d'où proviennent les soucis éventuels.

Analysez votre résultat avec les soldes intermédiaires de gestion

Fonctionnement de l'activité Chiffre d'affaires
  Production nette
  - Achat de marchandises
  = Marge commerciale
   - Services extérieurs
  = Valeur ajoutée
  + Subventions d'exploitation
  - Frais de personnel
  = EBE
Impact des investissements et du financement extérieur - Amortissement
  = Résultat d'exploitation
  +- Résultat financier
  = Résultat courant
Impact des opérations exceptionnelles +- Résultat exceptionnel
   = Résultat de l'entreprise