Retour en images sur l'inauguration de l'agence de Toul


Mardi 9 avril, le moment était venu pour nous de faire visiter 
notre nouvelle agence de Toul à tous nos adhérents chefs d’entreprise, à nos partenaires et bien sûr à tous les toulois et visiteurs qui le souhaitaient ! Entre les ateliers artistiques organisés par le collectif d’artistes « La petite boucherie », les jeux concours et présentations de nos partenaires Cerfrance Avantages Ford et Kiloutou, la visite des locaux et l’inauguration en présence de Monsieur le Maire Alde HARMAND, il y en avait pour « Toul’les goûts » !

Hier, mardi 9 avril, nous avons eu le plaisir d’accueillir nos adhérents et partenaires dans notre agence de Toul pour l’inauguration officielle de celle-ci et de son espace de coworking. À cette occasion, deux de nos partenaires Cerfrance Avantages, Ford et Kiloutou, étaient présents pour proposer des animations aux visiteurs. Félicitations à Madame Marie-Aimée CHATA, de l’EARL de la Charade, qui a gagné lors du tirage au sort de la tombola organisée par Ford et remporte ainsi 2 places pour assister à la pièce de théâtre « La raison d’Aymé » avec Isabelle MERGAULT et Gérard JUGNOT ! 

Autre animation qui a remporté un franc succès : deux artistes de la galerie d’art touloise « La petite boucherie » ont réalisé des œuvres en direct. Grâce à l’atelier animé par Pascale-Louise SPIESS, nos invités et l’équipe de Toul ont pu révéler leurs talents artistiques en participant à l’œuvre collective en céramique créée pour l’occasion. Pascale LAURENT a quant à elle décoré le mur en ardoise de l’espace de coworking d’une très belle représentation d’un des emblèmes de Toul : la cathédrale Saint-Etienne. 

A 11 heures avait lieu le temps fort de la journée avec l’inauguration officielle. Monsieur Alde HARMAND, Maire de Toul, nous a fait l’honneur d’y être présent. Notre président Louis CHRETIEN et notre Directeur Général Jean-René LENNE se sont joints à l’élu local pour les discours de remerciements et de présentation de l’agence et du Tremplin, et bien sûr pour le traditionnel « couper de ruban ».